La fête des mères

La fête des mères

L'avis de Nadine :

Un roman émouvant…
sur la fratrie, le non-amour maternel et le père inconsistant, la maladie, le
suicide, la disparition, la folie…

Haute bourgeoisie versaillaise, années 60, enfants mal- aimés, religion, , argent…
Un trèfle à cinq feuilles, un haricot…
Toute une vie ! Un roman olfactif porté par Guerlain (Shalimar, L’Heure bleue) et Dior
(Eau Sauvage) …Un roman gustatif… quoi de meilleur qu’une omelette à n’importe quelle heure
du jour ou de la nuit...


Cependant, peut-être eût-il fallu que la post-face fût une préface...
Dès lors, le lecteur aurait pu mieux  accrocher au récit de Jacques, le narrateur, deuxième garçon de la fratrie.
Somme toute, un roman sombre, triste,certes, mais vraiment prenant !
L’« histoire d’un cœur désolé dont personne n’a la clé » (Le Monde – 04/10/2023).